100% bouquin

Victime n°5

Le garçon était assis sur le perron, l'air boudeur. Il n'y avait rien en vue, et les adolescents sont connus pour leur manque d'obéissance : l'envie de transgresser la règle imposée par ces adultes qui ne comprennent rien se faisait dévorante. Il se redressa, jeta un coup d’œil furtif à la porte derrière lui. Pas de réaction, pas d'ouverture brusque ou de grincement incertain. Rien, rien que le silence relatif de la nuit. Après avoir dévalé les quelques marches et ouvert le portillon, il se tourna de nouveau. Le panneau de bois restait obstinément clos. 

En l'absence d'un quelconque événement susceptible de le retenir, il se mit en route, confiant. Après tout, pourquoi aurait-il dû s'inquiéter ? Les adultes étaient toujours trop stressés. Il avait prévu cette soirée avec ses amis depuis des semaines, il n'était pas question qu'il rate ça. Et, puis toutes ses histoires de meurtres, quelles étaient les chances pour que ça lui arrive ? Ce genre de choses n'arrivait qu'aux autres, n'est-ce pas ?

Pendant qu'il réfléchissait, la grande silhouette, silencieuse comme à son habitude, était sortie de l'ombre et avait commencé sa filature. Un pas après l'autre, doucement, elle gagnait su terrain sur l'adolescent. 

Il frissonnait : l'hiver était définitivement là désormais. Prendre un raccourci était tentant. Mais, malgré la tentation, il s'inquiétait tout de même d'emprunter un passage sombre alors qu'il faisait déjà pratiquement nuit. Un brise glaciale se mit alors à souffler, balayant toutes ses envies de prudence et ils'engouffra dans la ruelle. Un éclat blanc étincela pendant un court instant sur le bas du visage de la silhouette : ses dents à l'émail parfait avaient été découvertes lorsque ses lèvres s'étaient étirées en un rictus cruel. Elle le suivit. Sans se presser, de son pas lent, la silhouette marchait, toujours aussi silencieuse, se rapprochant à pas de velours de l'adolescent.

Le garçon était trop sûr de lui, comme tous les jeunes ; il était dans cet âge, "l'âge ingrat" comme on le lui avait dit. Cet âge charnière, où l'on est plus tout à fait un enfant, mais pas encore un adulte, un âge où l'on se cherche en rejetant toutes les bases de l'éducation que l'on a reçue. Ainsi, même si c'est un âge où l'on a l'espoir de se libérer des chaînes qui nous entravent, imposées par ces adultes qui ne nous comprennent plus, c'est aussi l'âge où l'on est le plus vulnérable et le plus imprudent. C'est l'âge où l'on est la victime parfaite. 

Mais le garçon n'y songeait pas. En fait, il ne pensait à rien de particulier. C'était plutôt le genre de personne qui se mêlait aux autres et se faisait accepter facilement parce qu'il était flexible dans ses idées. Alors, si l'on avait un jour pensé à regarder dans sa tête, on aurait rien trouvé d'autre qu'un grand vide, une sorte de trou noir rempli d'idées qui ne lui appartenaient pas.

Il avait presque atteint le bout de la ruelle à présent. Soudain, il se raidit et s'arrêta de marcher : il avait senti un courant d'air, ou peut-être un souffle, plus froid encore que la brise qui l'avait poussé dans ce raccourci lorsqu'elle s'était levée. Il n'osait pas se retourner. La main de la grande silhouette s'abattit avec violence sur son épaule. L'adolescent se débattit de son mieux, laissant de temps à autre échapper un gémissement de bête affolée. Malheureusement, tous ses efforts furent vains face à la force qui animait son agresseur. Comme à chaque fois, le morceau de métal luisant sembla apparaître comme par magie dans la main gantée, surgissant de nulle part. L'objet frappa plusieurs fois l'adolescent, qui s'écroula. La grande silhouette se releva et commença à partir. Ses manières semblaient indiquer qu'elle était pressée.  Cette fois-ci, la plus petite ne la rejoignit pas. 

Dans la ruelle gisait le garçon, à demi caché dans l'obscurité et légèrement teinté de carmin. 



16/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres