100% bouquin

Rêves

 Mes rêves,

Tous les soirs

Sur la grève

Disparaissent dans le noir

Ils s'éloignent lentement,

Ou s'évanouissent brusquement

Plus léger que des plumes,

Ils se noient dans la brume

Je les laisse s'en aller

Car je sais que je vais les retrouver :

Dès que je serais endormie

Mes rêves reviendrons à la vie 

 



21/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres