100% bouquin

Mémoire

 Merci à Juvia-chan pour la photo !

 

https://static.blog4ever.com/2013/04/738331/R0028647.JPG

 

Sur les graviers

Nos corps étaient serrés

Pendant des heures

Nous attendions dans la douleur

Que le travail nous sois attribué.

La place, maintenant vidée,

Accueille nos âmes brisées,

Nos fantômes hallucinés,

Tandis que devant nous passent,

Dans nos traces,

Ceux qui feront vivre jusque dans le noir

Notre mémoire.



03/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres