100% bouquin

Margaret, la promenade et le chien

3

 

Les Lynch allaient rester un certain temps chez nous. Plus d'une semaine à ce que j'avais compris. Les premiers jours se sont passés sans accrocs. J'ai joué avec les chats, les chiens et j'ai discuté avec le jardinier, le berger et le pasteur. Personne n'a fait attention à moi. J'ai mangé en cuisine et n'ai pas approché qui que ce soit ni de ma famille ni des invités. Puis, un après-midi, Margaret Lynch est venue avec moi. Nous nous sommes promenées le long du canal et un chien s'est approché. Il était plutôt beau, avec ses long poils blancs et ses pupilles dorées. Il s'est mis à sauter partout et j'ai rit. Je ne riais pas souvent devant les gens, mais Margaret était, pour ainsi dire, ma meilleure amie. Nous avons suivi l'animal et il nous a menées dans une clairière. Il s'est couché dans l'herbe et nous nous sommes assises à côté. Pendant qu'il faisait une sieste, elle m'a parlé de la vie qu'elle menait en ville. De temps en temps, elle mentionnait le mauvais goût des gens qui choisissaient mes vêtements et me disait qu'il fallait absolument que je voie les boutiques qu'ils avaient. En fait, elle a fait presque toute la conversation. Quand le chien s'est réveillé, il m'a sauté dessus puis il s'est intéressé à Margaret. Par accident, il l'a griffée. Mais, c'est à ce moment là que tout le monde est arrivé : mes parents, M. Lynch, Abi et Luke. En voyant la trace rouge sur l'avant-bras de sa mère et le chien à son côté, le fils Lynch a attrapé la manche de son père avant de pointer l'animal du doigt. J'ai entendu quelques mots comme "enragé" et "dangereux". Ça ne présageait rien de bon... 



03/04/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres