100% bouquin

Nuit forestière

C'est extrêmement court. Sauf que je l'aime bien donc je le met. Voilà. C'est moi qui décide de toute façon.

 

 

 

Silence. Lune ronde, pleine, pâle visage, fantôme d'un passé éteint. Centaines d'yeux jaunes tournés vers elle. Tension palpable, déroutante. Léger relâchement. Hurlements soudains. Concerto déconcertant, harmonie du grave et de l'aigu. Calme de nouveau, troublé de halètements. Fourrure hérissées, oreilles dressées, gueules ouvertes. Inspiration collective. Début d'un nouvel opéra. Plus long, plus beau. Arrêt brusque. Reprise de souffle générale. Regards aux pupilles fendues qui se croisent. Soulagement commun. Retour du chant. Changement des sentiments. Cris plus calmes, moins haineux. Nouvelle pause. Recueillement. Tristesse légère qui prend le pas sur la sérénité à peine trouvée. Fin sur une note lugubre. Échange de regards. Spectacle terminé. Séparation lente, à regret. Bois frémissant, départ en masse. Silhouettes s'éloignant au clair de lune. Astre clair, voilé de nuages. Silence. 



18/03/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres