100% bouquin

Le Roi Rouge Et La Reine Bleue

L'image est issue du clip de la chanson qui m'a donné l'idée de cette histoire. 

 




 

Une odeur épouvantable. Autour de la maison en flammes, du sang et des cadavres à perte de vue, certains vêtus de rouges d'autres de bleu. Dans la mort, ça n'importait guère. Ses vêtements étaient déchirés, légèrement brûlés et il puait la mort et le sang. Mais le liquide vital ne se voyait pas sur l'étoffe rouge de ce qui avait été un magnifique costume. Des larmes froides roulaient sur ses joues alors qu'il restait silencieux. Il ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre, attendre et creuser des tombes avec ses mains d'enfant.

Une odeur épouvantable. Il y avait une grande maison qui brûlait et des morts partout. Bleus et rouges, comme pour essayer de montrer que cette guerre avait un intérêt. Ses vêtements étaient complètement déchirés et l'odeur de l'endroit la collait. De larges tâches rouge sombre s'étalaient sur la robe bleu marine. Dans le plus grand silence, elle pleurait et, de ses petites mains creusait la terre pour y ensevelir ses morts. 

Lorsque les deux enfants se virent, ils ne dirent tout d'abord rien, continuant leur morbide besogne dans le silence le plus parfait qui exista jamais. Les jours passèrent, identiques et peu à peu, l'eau et la nourriture virent à manquer. A cet instant, les enfants se rapprochèrent, partagèrent les vivres mais ne s'adressèrent toujours pas la parole. Ce ne fut qu'au bout de plusieurs semaines de cette étrange cohabitation que l'on entendit à nouveau des voix sur ce champ de ruines. Le garçon et la fille recouvrirent alors tous les morts, sans distinction de couleur, les uns après les autres, côte à côte, avec les mêmes fleurs au dessus des tertres.

Mais, un jour, des hommes vêtus de bleu arrivèrent et attrapèrent la fille pour l'emmener avec eux. Dans la même journée, le garçon fut à son tour arraché au champ de bataille, lui, par des hommes en rouge. Les deux enfants venaient alors de se promettre qu'il n'y aurait plus de guerre.

 

***

 

Les enfants n'en étaient plus à présent. Le garçon était devenu le Roi Rouge et la fille était la Reine Bleue. Aucun des deux n'avait conscience de qui était l'autre. Ainsi, alors que le pays Bleu tentait de maintenir un paix précaire, le Roi Rouge attaqua mais il fut défait près de la frontière. La Reine Bleue partit donc seule afin de se débarrasser de son ennemi. Elle parvint non sans mal à son château et y pénétra en employant sa ruse, qui était grande. Dans la salle du trône, le souverain était la seule personne présente. Face à face, chacun pointant son épée vers l'autre, ils ne se reconnurent pas comme les compagnons du malheur qu'ils avaient partagé autrefois. Ils n'étaient plus, l'un pour l'autre, que la cible à abattre. 

Pourtant, alors qu'à la fin du combat, ils tombaient tous deux à genoux, l'épée, que l'ancien ami tenait toujours, plantée au travers du corps, les deux paires d'yeux se rencontrèrent et les souvenirs remontèrent doucement à la surface, dans les esprits embrouillés et mourants des deux monarques. Alors, dans un dernier effort, avec le peu de force qui leur restait, leurs doigts s'entrelacèrent. Puis, les deux corps s'affaissèrent, faisant se toucher les deux fronts, pendant que les deux souffles qui peinaient à remplir leurs poumons s'arrêtaient. Alors, le soleil passa sur un vitrail du plafond, colorant de rouge la Reine dont le cœur ne battait plus, rendant bleu le Roi mort. 

La promesse n'avait pas été tenue.



30/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres