100% bouquin

Le Petit Chaperon Rouge 2

Le Goûter 

 Le Petit Chaperon Rouge était chez sa grand-mère avec le loup. Elle était affamée : il était déjà l'heure du goûter mais la vieille femme restait introuvable. Le loup, bien installé dans le canapé en cuir regardait la petite fille s'agiter. Si elle lui avait demandé, il lui aurait dit qu'elle ne trouverait pas sa grand-mère à l'intérieur de la maisonnette : il ne pouvait plus sentir son odeur depuis un moment ce qui impliquait qu'elle soit sortie. Mais comme la fillette ne lui accordait absolument aucue attention, il ne dit rien et se roula en boule, prêt à faire une sieste. Son sommeil fut malheureusement de courte durée car le pauvre animal se fit tirer la queue. S'éveillant en sursaut d'un rêve merveilleux, il fut traîné dans le garage par un Petit Chaperon Rouge affamé et coléreux. Trop endormi pour protester face aux traitements qu'il subissait, il se laissa mettre une laisse et attacher au vélo. Il trotta doucement à côté de la bicyclette de la petite fille qui, pendant tout le trajet, lui expliqua ce qui avait valut un départ si précipité. Selon sa théorie, la grand-mère était partie acheter le goûter au supermarché le plus proche, et il fallait absolument la rejoindre pour s'assurer qu'elle prenne tout ce qu'il fallait. Le loup hocha la tête, signe qu'il avait compris, et il accélèrent la cadence afin d'arriver le plus vite possible à destination. Quand ils atteignirent le parking, le canidé commença à ralentir, mais la fillette en avait décidé autrement et elle continua de pédaler, traversant les allées et slalomant entre les voitures aussi vite qu'elle le pouvait. C'est à toute vitesse sur son petit vélo rouge qu'elle pénétra dans le magasin, tirant le loup derrière elle. Personne ne semblait pouvoir l'arrêter et les gens se sauvaient pour ne pas être sur son passage. En passant dans les rayons, elle faisait tomber paquets et conserves. Le supermarché devint rapidement un champ d'articles renversés et de bouteilles brisées. Enfin, après avoir saccagé la totalité de l'endroit, le Petit Chaperon Rouge arrêta sa course folle et observa le loup avec suspicion.

" Je suis sûre que tu l'as mangée ! "

Après avoir brusquement lancé cette phrase, elle s'engouffra à moitié dans la gueule de l'animal, dans l'espoir de trouver la personne qu'elle cherchait dans l'estomac de la bête. Malheureusement, elle ressortit les mains vides et le ventre plus vide encore. Ce fut alors au tour du loup de jeter un regard plein de soupçons et de s'exclamer :

" Qu'est-ce qui me dit que ce n'est pas toi qui l'a mangée ?! "

Et il entra dans la gorge du Petit Chaperon Rouge. Au bout de quelques secondes, il ressortit du ventre de l'enfant, ramenant vers la lumière quelque chose qui semblait énorme : c'était la grand-mère qui souffrait d'un petit - gros ! - problème d'embonpoint. Elle gronda sa petite-fille tout en lui tournant le dos pour s'épousseter un peu. Après tout, elle venait de passer plusieurs heures dans un estomac ! Mais lorsqu'elle se retourna, le loup était introuvable. Il s'était comme envolé, disparu. Et le Petit Chaperon Rouge déglutit en vitesse, avalant ce qui ressemblait fortement à une queue couverte de poils gris... Parce que, c'était bien beau tout ça, mais en plus du fait que l'exercice ça creuse, c'était presque l'heure du dîner !



20/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres