100% bouquin

L'ombre de ma mère

Plus vive est la lumière,

Mais plus noires sont les ombres,

Me disait ma mère.

Et chantonnant ce refrain sombre,

Elle souriait,

Elle s'amusait.

Et moi je comprenais

Que sa lumière mentait

Et que si personne ne le remarquait

Les ténèbres, en silence,

L’emmènerait.

A son doigt brillait une alliance,

Qui, le soir, scintillait

Tandis que son ombre noircissait.

Et chaque jour, apeurée,

Désespérée,

Je courais,

Je cherchais

Un moyen de l'aider.

Mais dans le noir elle s'était enfoncée,

Trop loin elle s'était éloignée

Et je ne l'ai jamais rattrapée



20/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres