100% bouquin

Face au cerceuil

 

Face au cercueil,

Je ne porte le deuil

Car j'ai moi-même amené

Les mains qui ont gelé

Le corps de l'être aimé

Et brisé

Les âmes des gens

Laissés derrière

Qui attendent leur temps

En craignant leur heure dernière

Ne pleurant pas celui qui est parti

Mais la fin de leur propre vie

Ils sont dans leur égoïsme muré

Incapables de comprendre ce qu'il a enduré

Et perdus dans leurs mensonges, 

Ils songent

Qu'il avait bien fait d'avoir disparu

Car personne n'en voulait plus



07/02/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres