100% bouquin

Entre le ciel et le toit

Il n'y a que le ciel et le toit. Pas de barrières ni de murs. C'est pour ça que personne ne viens jamais. Car il n'y a que le toit, le ciel et moi. D'ailleurs, il y fait froid. Je ne l'avais jamais remarqué avant. Mais, avant je ne venais pas seule. Parfois, alors que je suis entre le ciel et le toit, je m'approche du bord et je regarde en bas. Dans ces moments là, j'ai envie de sauter. Oh, je ne veux pas mourir. J'ai juste vraiment envie de sauter, pour voir. Mais je ne le fais jamais et je retourne m'allonger au centre du toit. Si je sautais, se serait fuir. Et fuir ne fait que reporter le combat. Entre le ciel et le toit, il n'y a que moi, la solitude, le froid. Et mon irrépressible envie de sauter. Tout le monde pense que c'est dangereux un toit ouvert sur le ciel, sans barrières ni murs. Moi, je pense que c'est un endroit libre, même si il n'y a que moi et qu'il fait froid. D'ailleurs peut-être même que la liberté est basée sur la solitude et qu'il faut être seul pour être libre. Alors je reste sur le toit, comme je suis maintenant, même si il n'y a que moi, qu'il fait froid, que c'est dangereux car il n'y a pas de barrières ou de murs et que j'ai envie de sauter. Car entre le ciel et le toi, il y a moi, je suis libre et c'est déjà ça.



17/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres