100% bouquin

Boîte à musique

 

J'ai remonté la boîte à musique. La minuscule clé doré introduite dans la serrure a produit un déclic sans efforts. Le couvercle s'est ouvert et deux petits personnages sont apparus. Pendant qu'ils se mettaient à bouger, un léger air de piano s'est diffusé dans la pièce. La Lettre à Elise. Ma sœur aînée pleurait toujours en l'entendant. Un magnifique morceau, plein de sentiments, selon moi. Ce genre de musique faisait remonter les souvenirs dans mon cœur.

Le petit bonhomme, en costume noir et cravate rouge, virevoltait autour de sa compagne, en robe blanche vaporeuse. Vers la fin, alors que sentais les notes se ralentir, il lui tendit une enveloppe. Mais le corps fait de rouages de la femme se détourna de lui et il s'immobilisèrent. A la vue cette scène, je me remplissais de pitié pour ce petit homme de métal, de plastique et de bois. Le couvercle redescendait avec lenteur quand quelque chose que je n'avais jamais remarqué s'est produit.

Alors qu'il ne restait presque plus d'espace pour que les personnages bougent, la partenaire de l'homme que je plaignais, en mon for intérieur, a rapidement pivoté et, du bout de ses petits doigts mécaniques, elle a touché la lettre qu'il tendait toujours à ce qui était, un instant auparavant, son dos. La cravate a frémit, la mousseline s'est agitée et ils ont reprit leur place initiale. Puis le couvercle de la boîte a claqué en retombant. Alors que je posais la clé d'or sur le côté, j'ai sourit.



05/05/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres