100% bouquin

Textes d'autres auteurs


Oraison funèbre pour l'ordinateur

Il était discret

Et tellement présent

Ne demandait rien 

Donnait tout 

Sans jamais se plaindre 

Il ramait parfois 

Devant tant de demandes 

Fatigué, usé

Il est parti 

Pour se reposer 

 

Sou


11/07/2015
2 Poster un commentaire

Le Châtiment

Voici ce qu'une longue et philosophique discussion sur la peine de mort et l'esprit humain avec le professeur d'histoire fait germer comme idées dans la tête de certains.

 

Je vais te briser la nuque ensuite, j'enfoncerai une épée entre tes deux yeux, la retirerai pour te couper la tête et je séparerai tes jambes et ton tronc avant de couper celui-ci en morceaux afin de prendre ton cœur et de le broyer de mes mains.

Voilà le châtiment que je ferai subir à la personne qui touchera à mes futurs enfants.

 

L'AMI GLAUQUE


18/06/2015
1 Poster un commentaire

St Valentin

C'est la version sans fautes et sans commentaires extérieurs de qui que ce soit.

 

Je t'ai vue, tu étais là, assise sur un banc du centre commercial. Je te fixais sans cesse car ta beauté m'hypnotisait, je ne voyais plus que toi tout ce qui était autour de toi avait disparu. Tes cheveux blonds éclairaient encore plus que le soleil. Tout ça pour dire que je t'aime et j'espère que c'est réciproque.

 

L'AMI GLAUQUE


21/11/2014
0 Poster un commentaire

La Faucheuse

Ce poème n'est absolument pas de moi ! C'est un ami qui l'a écrit, et je me charge seulement de le publier.

 

Elle est à côté de vous,

Partout à la fois

Elle vous voit,

Elle est en vous

A vous ronger votre âme

A boire votre esprit,

Toujours à aiguiser sa lame,

Et à détruire vos envies

Armée de sa faux,

Elle stoppera vos mots

Et vous avez tort

De ne pas croire en la Mort

 

 

L'AMI GLAUQUE


01/10/2014
0 Poster un commentaire

Lumière, ma lumière

Ce n'est pas moi qui ai écrit ce poème, je l'ai trouvé dans un roman. Pour savoir lequel, rendez-vous sur mon forum, dans le sujet " Idées Lecture ".

 

Lumière, ma lumière

Où est ma lumière ?

L'ombre l'a enveloppée

Dans son sein ténébreux l'a enlevée.

Soleil, mon soleil

Où est partit mon soleil ?

La nuit l'a volé,

Dans l'obscurité profonde l'a emprisonné.

Vie, ma vie

Où est ma vie ?

De mes doigts elle a fui,

Comme une fleur entre les ronces elle a flétri.


01/05/2014
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser