100% bouquin

Spécial Fêtes


Les grandes vacances

Alors, la plupart des informations scientifiques et des noms que je donne dans ce texte sont vrai (si ils ne le sont pas, lancez-moi des tomates parce que je sors d'une énième grotte moi aussi et en plus, je l'avais déjà visitée) et la photo provient de la grotte de Clamouse (celle dont je sors).

Version 3 : Grotte

 

 

Marjorie traînait les pieds. Qu'est-ce qu'ils avaient tous avec les grottes ? A chaque fois qu'elle partait avec sa famille pendant les grandes vacances, elle visitait une grotte voire plus. Que ce soit ses grands-parents, son père ou sa mère, aucun ne dérogeait à cette règle qui semblait tacite entre eux. Pourtant, elle ne comprenais pas. Il n'y avait pratiquement rien à voir de différent de l'une à l'autre. Stalactites, stalagmites, colonnes - une fois que les deux formations citées précédemment c'étaient rejointes -, fistuleuses, eau calcaire, buffets d'orgue, roches érodées par l'eau. Oh, dans certaines, il y avait bien quelque chose d'un peu différent : une sorte de perle de calcaire ou alors des cristaux d'aragonite - plutôt rares d'après un guide, mais la jeune fille trouvait surtout qu'ils ressemblait à du sucre ou de la noix de coco - et parfois ils avaient quelques espèces d'animaux cavernicoles dans des aquarium. 

Mais, malgré ces quelques différences, Marjorie s'ennuyait toujours à mourir pendant ces visites. Les personnes de son groupe marchaient soit si lentement qu'on avait le temps de mourir entre deux marches d'escalier, soit elles marchaient si vite qu'il fallait courir pour les rattraper. En plus, le guide répétait toujours mes même explications d'une grotte à l'autre, alors elle connaissait tout par cœur : l'eau calcaire qui goutte du plafond, formant la fistuleuse puis, au fil des millénaires, la stalactite, et, une fois qu'elle tombait, cette fameuse goutte, elle contribuait alors à la création de la stalagmite. Mais, si la fistuleuse était bouchée, pour une quelconque raison, alors l'eau qui était à l'intérieur - oui parce qu'entre temps l'eau ne gouttait plus seulement du plafond, elle passait à l'intérieur de la fistuleuse qui était un long tube de calcaire - se déversait par les pores du tube, créant les extravagantes, qui était des fistuleuses avec des sortes de petits serpentins blancs et entortillées qui en sortaient. Et puis dans, ces grottes, il faisait froid et humide. Qui voulait se coincer dans un endroit qui sent plus le renfermé que la maison de la vieille voisine alors qu'il y a un beau soleil dehors ? Toute la famille de Marjorie apparemment. 

Enfin, il y avait toujours la boutique de souvenirs à la fin. Marjorie n'achetait pratiquement jamais rien, mais elle aimait beaucoup regarder tout ce qui s'y trouvait. Une fois sa tante lui avait acheté une peluche en forme de chauve-souris. Mais la jeune fille était surtout attirée par les pierres et leurs significations. Elle croyait presque à ce qui était écrit, bien qu'elle sache parfaitement, après réflexion que ce n'était que des sornettes. Mais bon, ce seul avantage contre tous les nombreux inconvénients, ce n'était pas suffisant pour que Marjorie passe sa vie à visiter des grottes pendants les grandes vacances !


20/08/2015
2 Poster un commentaire

Le Collier



 

La St Valentin. Le jour des amoureux. Un vrai cauchemar pour les garçons, un rêve pour les filles. Au Japon, seules les filles offrent des choses ce jour-là. Mais les garçons ont le White Day pour compenser.

C'est ce jour-là qu'appréhende Sylvain. C'est un collégien comme les autres qui a des amis, des ennemis et surtout, un petite-amie. Elle s'appelle Charla. C'est un nom bizarre, personne à part elle n'a l'air de s'appeler Charla. En fait, tout le monde trouve cette fille bizarre. Elle porte des jupes toute l'année, même en hiver, elle cueille des fleurs pour les professeurs et elle chante quand il y a du soleil. Sylvain a trouvé ça amusant la première fois qu'il l'a rencontrée. Alors ils sont devenus amis. Et puis, ils ont fini par être amoureux. Et maintenant, il ne sait pas quoi lui offrir. Qu'est-ce qu'une personne comme elle pourrait aimer ? Il n'en a aucune idée. Car, ce n'est pas vraiment de leurs goûts personnels dont ils parlent quand ils sont ensemble. De temps en temps, elle lui raconte une histoire incroyable, ou bien une autre des choses folles qu'elle a faites. Charla ne semble pas savoir que ce qu'elle fait n'est pas considéré comme "normal". Même si elle le savait, elle continuerai sans doute. Qu'elle mal y a-t-il à s'amuser, à être soit-même ? Mais, que peut-on bien acheter à quelqu'un comme ça ?

"Hé, Sylvain ! Tu m'écoutes ? a lancé Mathéo.

- Hum ?

- Qu'est que tu vas offrir à Charla ?

- Tu crois que ça passe si je ne fais rien ?

- Non, jamais ! Offre-lui un cadeau, c'est obligatoire.

- Je suis sûr qu'elle ne sait pas que c'est la St Valentin...

- Tu te cherches des excuses mon vieux ! Viens avec moi, ma mère tient une bijouterie fantaisie, tu devrai trouver quelque chose !"

C'est comme ça que Sylvain c'est retrouver avec un beau collier pour le jour J. La mère de Mathéo le lui avait donné gratuitement. Il avait fait de gros efforts pour l'emballer dans un papier jaune soleil et sa propre mère l'avait aidé à ajouter un ruban vert sur le dessus. Au final, Charla avait été très contente et n'avait cessé de le porter. Même alors qu'ils étaient grands, mariés et qu'ils avaient deux adorables enfants, elle le portait toujours. 


12/02/2015
1 Poster un commentaire

La lettre de St Valentin

Toutes les fautes dans cet article sont voulues, les mauvaises tournures de phrases aussi. Les commentaires en italique entre parenthèses sont les réflexions que la fille de l'article précédent fait en lisant.

Je t'ai vu, tu étai la, assise sur un bant du centre commercial (c'était quand ? la dernière fois que j'y ai été ça devait être en primaire...). Je te fixais sans sesse car ta beauter m'hypnotisais, je ne voyé plu que toi, tous ce qui était autour de toi avaient disparu (mais bien sûr...). Tes cheveux blons éclérais  plus que le soleil (mes cheveux sont noirs). Ton regard triste, fixen le sol m'a émut. Tout ça pour dire que je vous aime (vous maintenant ?) et j'éspère que c'est réciproke (je ne sais pas qui tu es...).  


21/11/2014
0 Poster un commentaire

Aventures d'Halloween

La maison de la vieille dame

 

Il était vingt heure. Julie grelottait sous son fin déguisement. Impatiente, elle regarda de nouveau sa montre. Cela faisait dix minutes qu'elle attendait toute seule sous ce faisceau de lumière artificielle. Olivia et son frère, Max, lui avaient promis d'être à l'heure. Alors qu'elle s’apprêtait à partir seule à la chasse au bonbons, elle vit un squelette à tête de citrouille et une sorcière courir vers elle. Ils étaient enfin là. Un pointe de jalousie pinça le cœur de Julie. Leurs déguisements étaient sublimes, mais le sien - un épouvantail - était ridicule.

Les trois enfants se mirent en route, sonnant aux portes, réclamant des bonbons à celles qui s'ouvraient. Ils finirent donc devant une étrange maison. Elle était immense, un peu branlante, entourée d'un jardin en friche. Des plantes grimpantes avaient envahi la façade. Julie et Olivia, effrayées, tentèrent d'empêcher Max de sonner, mais le garçon avait déjà appuyé sur la sonnette. Un son lugubre résonna dans la demeure et les fenêtres s'allumèrent. Une vieille femme apparu à l'une d'elles et l'ouvrit. Elle cria :

" Le portail est ouvert, pourquoi n'entrez-vous pas ? " Les enfants obéirent et franchirent la grille de métal, puis le jardin dans un silence pesant. Devant la porte de la maison, ils hésitèrent de nouveau et la femme lança : " Montez donc au premier étage ! " Précautionneusement, le trio monta le fragile escalier. Arrivés face à la femme, il s'avisèrent qu'elle était beaucoup plus vieille qu'ils ne l'avaient cru au premier abord. C'était un miracle qu'elle puisse encore soulever sa carcasse poussiéreuse. Elle les regarda et, l'air surprit, s'écria : " Mais, qui êtes vous ? " Max prit son courage à deux mains et expliqua à l'étrange vieille dame que c'était le soir d'Halloween et qu'ils étaient venus chercher des bonbons. La femme leur tendit une poignée de bonbons d'un couleur jaune légèrement suspecte et, sans la moindre politesse, les pria de quitter les lieux. Olivia, Julie et Max prirent les friandises et détalèrent sans demander leur reste.

Au retour des vacances, ils racontèrent leur incroyable aventure à tous leurs copains. L'histoire ayant été un peu enjolivée, la femme étant devenue une puissante et maléfique sorcière, le petit trio devint un groupe de chevalier héroïque pour ses camarades de classe. 


31/10/2014
0 Poster un commentaire

Les bougies qui se rallument

J'adore les anniversaires ! Surtout si il s'agit du mien. Toutes les étapes d'un anniversaire me plaisent. D'abord, le moment où tout le monde discute et s'amuse. Et puis, si vous êtes là pour le déjeuner, on mange. Après, il y a l'étape du gâteau, avec les fameuses bougies et la chanson. Puis, pour finir, l'ouverture des cadeaux et les remerciements. A ce moment là, c'est presque la fin et tout le monde va bientôt partir. Pourtant, dans tout ça, il y a une partie que je n'aime pas trop.

Au moment du gâteau, si la personne dont c'est l'anniversaire est née à la fin de l'année et qu'il fait assez sombre, on peut éteindre les lumière. C'est le signal. Précisément à cet instant tout le monde se met à chanter en chœur, certains moins bien que d'autre, mais tant que c'est sincère, c'est l'intention qui compte ! Puis, le gâteau arrive, ses bougies allumées et il est temps de les souffler. Si c'est mon anniversaire, c'est la partie que je n'aime pas. On fabrique toutes sortes de bougies de nos jours. Il y a celles qui donnent l'air de la chanson, celle qui ont une flamme colorée, les traditionnelles et, celles que je déteste, les bougie qui se rallument. Vous avez déjà expérimenté ça ? D'abord, vous soufflez dessus, sans vous attendre à rien. Et puis, ces horreurs se rallument et tout le monde rit. Et vous soufflez, et vous soufflez, encore et encore, et elles se remettent toujours à briller. Vraiment, je HAIS ces bougies !  


17/09/2014
1 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser