100% bouquin

Dialogues


Incompréhension Mutuelle

J'en ai assez de marcher dans cette maison. Elle est trop vieille, trop grande, trop vide. Je ne veux plus passer mes journées à en faire le tour.

Prend ma main, je marcherai avec toi. La maison n'est pas aussi immense que tu le crois et je suis là. Traversons-la encore une fois, tu verras que tout va bien.

Je peux entendre toute la maison craquer pendant la nuit. Ça me tient éveillée et je ne peux plus dormir. 

C'est la maison qui te dit de fermer les yeux. Reviens près de moi, ferme doucement tes paupières. Laisse-moi te bercer et rêve. 

Il y a des jours où je ne peux même pas me lever et m'habiller moi-même. Je ferai mieux de disparaître.

Et ça me tue de te voir comme ça. Même si j'ai l'impression que je ne peux rien faire, je te serrerai fort dans mes bras.

Dans me tête, j'entends une voix, elle me retient. Je suis prisonnière, à la fois de mon corps et de mon esprit.

Nos petites conversations me manquent. Allez, raconte-moi tout ce qui est arrivé, tout ce que tu as vu et entendu. 

Je l'ai bien remarqué, ils avaient des lumières dans leur yeux. Ils ont commencé à avancer vers moi et, à l'intérieur, je pouvais sentir mon cœur mourir. 

Alors tu as fermé la fenêtre et claqué la porte. Je t'en prie, révèle-moi ce que tu caches encore. Dévoile-moi leurs apparences et leurs expressions.

Ils étaient des enfants que j'ai connus. Je les ai vus beaucoup trop clairement et ils avaient l'air si réels... Je suis certaine qu'ils sont toujours là.

Explique-moi si tu les as touchés, s'ils t'ont suivie. Continue de me faire confiance, ne t'en fais pas, je te protégerai toujours.

J'avais l'impression de tomber dans un vide infini. Je sais qu'ils ne sont plus, ce ne sont que des cœurs morts. Mais surtout, surtout, ils ne doivent pas s'approcher.

La suite, murmure-là à mon oreille si tu es effrayée. Nous sommes à l'abri dans la maison, même si je vois que tu en doute.

Si je le disais, personne ne me croirai. C'est terrible de savoir qu'ils sont là - partout, des cœurs mourants ! - mais c'est pire encore de m'apercevoir que l'on s'en fait pour moi.

Tu penses le contraire, mais je t'assure que tu ne me déçois pas. Au lieu de réagir comme ça, rappelle-toi de la façon dont nous avions l'habitude de jouer, avant.

Il y a des jours où je ne différencie plus le bien du mal. Je ne discerne plus la douleur et le plaisir. J'aimerai quitter cet endroit.

Ton esprit te joue des tours. Cette maison est comme un bateau qui nous amènera sains et sauf jusqu'au rivage, je te le jure. 

Je n'y crois pas, tout le monde sait que la vérité varie selon les personnes. Tout est modifié en fonction du point de vue. Je voudrai fuir.

Mais non, tu devrais avoir foi en moi. J'ai été aussi près de toi qu'il est possible de l'être et cela depuis que nous nous connaissons.

Il ne faut pas s'inquiéter, tout sera bientôt terminé et paisiblement enterré avec le passé. Rien ne pourra m'en empêcher.

Ce que tu racontes est incompréhensible. Viens, je vais te tenir dans mes bras, doucement. J'essayerai d'apaiser ton âme agitée avec de douces paroles.

Je n'écoute pas un mot de ce qu'on me dit. Tous les cris sonnent pareil à mes oreilles. Il faut juste me laisser partir.

Non, attend, je t'en supplie reste encore un peu ici. Si je te regarde disparaître, il ne restera de toi qu'un fantôme que je verrai dans mon sommeil en me sentant coupable.

Il n'y avait rien qui aurait pu être fait pour moi. Mais maintenant, à travers le brouillard qui flotte devant mes yeux, j'entrevois la paix que j'ai cherchée en vain tout ce temps.


28/07/2017
0 Poster un commentaire

Sortir

PG : Bon, S et N, si vous continuez, je vous sors de ma salle ! Tous les deux !

S : On est déjà sortit ensemble une fois, non ?

N :....

P : Aaaah...

S : Fais pas cette tête P, on est déjà sortit ensemble aussi. Plusieurs fois même...

P : N'en parle pas c'est du passé...

Toute la classe + PG : Ha ha ha ha ha ha 


31/03/2016
0 Poster un commentaire

Page Blanche

Basiquement,  c'est  ce  qu'il  se  passe dans ma tête  quand  la page blanche commence à gagner du terrain... Je vous préviens, c'est légèrement bizarre là-dedans... (Et oui je me parle toute seule. En me tutoyant. Vous avez un problème avec les fous ?)

 

"Rah,  je  sais pas  quoi  écrire... Euh...  Oh ! Je  vais faire une liste des mes idées ! 

-  Mais attends, qu'est-ce que tu racontes ? Si tu sais pas  quoi écrire, c'est que t'as pas d'idées !

-... C'est pas faux. Bon ben... Je vais aller écrire dans mes grands projets sur l'ordinateur.

- Tu t'apprêtes juste à écrire une page qui ne va pas te plaire et que tu vas supprimer demain.

- Ouais... Je vais aller écouter de la musique alors, ça m'inspirera. 

- Tu vas juste faire une traduction romancée des paroles.

- Bon alors je vais regarder un manga, une série ou un film !

- Tu vas juste calquer ton histoire sur ce que tu viendra de voir. 

- Je vais aller lire un livre alors.

- Pareil que pour les mangas, les séries et les films. Tu vas juste faire un mauvais plagiat. 

- Donc... Selon toi, je devrai faire quoi ?

- J'en sais rien, je suis juste là pour te faire remarquer à quel point tout ce que tu entreprends est, en plus d'être d'une qualité médiocre, voué à l'échec.

- ...Merci...

- De rien, je suis là pour ça. 

- J'ai plus qu'à écrire une fanfiction... Sur quoi je pourrais la faire ?

- Tu n'as pas dis à ta meilleure amie que la fanfiction était quelque chose de malsain qui avait un côté pervers ?

- Si, mais seulement quand tu te base sur des gens réels, si c'est sur des personnages déjà inventés de toutes pièces, alors c'est bon.

- Oui, mais qui t'inspire en ce moment ?

- ...Des personnes qui existent...

- Bon ben, tu peux aussi rayer les fanfictions de ce que tu peux écrire. 

- Je vais tenter d'écrire un poème !

- Tu n'arrives plus à aligner deux rimes depuis que tu es rentrée au lycée. 

- Avec tout ça, j'ai perdu l'envie d'écrire moi...

- La page blanche gagne dans ce cas. Qu'est-ce que tu compte faire du coup ?

- Rah, je sais pas quoi faire !!!!!!!"

 


05/03/2016
1 Poster un commentaire

C'est.... Votre ami.

P.A. (fait l'appel) : N ? J'ai vu. J ? J'ai vu...

C : Et donc, ensuite, tu croiras jamais ce qui s'est passé...

P.A. (sans lever les yeux) : Ah, L est revenu.

C et L : Comment vous savez ?

P.A. : C parle plus quand L est là.

C : Et qu'est-ce que ça veut dire ?

P.A. : Cela signifie que L est... (grand silence) votre ami.

 

(toute la classe rit)

 

P.A. : J'allais dire votre copain, mais ça aurait pu être mal interprété.

D : Ton copain, hein, C ?

S : Vous nous cachez des choses ! 

C : C'est pas vrai !

L : Vous me voyez vraiment avec ça ?!

C : Ah bah merci !

P.A. : Qu'est-ce que j'avais dit...


16/12/2015
0 Poster un commentaire

Insectes

C'est bizarre, mais ce texte m'est venu à l'esprit pendant que je vaporisais un produit à l'efficacité effroyable sur une araignée assez imposante qui prenait ma porte pour sa maison... Non, mais vraiment, il n'y a plus de respect pour la propriété privée !  ^_^

 

"Il paraît que vous avez acheté un nouveau produit...

- Ah, tu veux parler de celui que l'on avait à la base pris pour éliminer les fourmis ?

- Oui, est-il aussi efficace qu'on me l'a dit ?

- Il a des inconvénients, ne pense pas avoir trouvé le produit miracle.

- Quels genres d'inconvénients ?

- Je ne suis pas très sûre qu'il soit bon pour l'environnement, vu la vitesse à laquelle les bestioles cessent de bouger... Et l'odeur est insupportable ! Sur la bouteille, il est conseillé de quitter la pièce pendant au moins un quart d'heure après en avoir vaporisé. Mais son efficacité n'est plus à prouver !

- Alors, alors, raconte moi tout ! J'ai quelques problèmes de fourmis et des cafards dans la cave, alors si ça peut m'aider...

- Une perle ! Vaporise en assez et tous tes soucis arrêteront de bouger en quelques secondes !

- Pour les fourmis, je veux bien te croire, mais les cafards sont plus résistants...

- Je t'assure que ça marchera. Nous, on a plutôt un problème d'araignées : elles sont énormes ! Même en les frappant de toutes nos forces avec les savates nous ne pouvions pas nous en débarrasser...

- Mais elles devaient être monstrueuses !

- Oh que oui, et on ne les a pas encore toutes éradiquées. Mais ce produit, si tu ne le retire pas du sol, il sèche et continue à te débarrasser des nuisibles qui passent par là pendant plus d'un mois !

- C'est incroyable ! Il faut vraiment que j'aille l'acheter. Au moins une bouteille pour le moment...

- Tu vas voir, tu ne pourras plus t'en passer !"


30/09/2015
2 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser