100% bouquin

Anniversaire


Les bougies qui se rallument

J'adore les anniversaires ! Surtout si il s'agit du mien. Toutes les étapes d'un anniversaire me plaisent. D'abord, le moment où tout le monde discute et s'amuse. Et puis, si vous êtes là pour le déjeuner, on mange. Après, il y a l'étape du gâteau, avec les fameuses bougies et la chanson. Puis, pour finir, l'ouverture des cadeaux et les remerciements. A ce moment là, c'est presque la fin et tout le monde va bientôt partir. Pourtant, dans tout ça, il y a une partie que je n'aime pas trop.

Au moment du gâteau, si la personne dont c'est l'anniversaire est née à la fin de l'année et qu'il fait assez sombre, on peut éteindre les lumière. C'est le signal. Précisément à cet instant tout le monde se met à chanter en chœur, certains moins bien que d'autre, mais tant que c'est sincère, c'est l'intention qui compte ! Puis, le gâteau arrive, ses bougies allumées et il est temps de les souffler. Si c'est mon anniversaire, c'est la partie que je n'aime pas. On fabrique toutes sortes de bougies de nos jours. Il y a celles qui donnent l'air de la chanson, celle qui ont une flamme colorée, les traditionnelles et, celles que je déteste, les bougie qui se rallument. Vous avez déjà expérimenté ça ? D'abord, vous soufflez dessus, sans vous attendre à rien. Et puis, ces horreurs se rallument et tout le monde rit. Et vous soufflez, et vous soufflez, encore et encore, et elles se remettent toujours à briller. Vraiment, je HAIS ces bougies !  


17/09/2014
1 Poster un commentaire

Bon ou mauvais anniversaire ?

 

Je m'appelle Marion et j'ai 17 ans. Je suis née en janvier, le 4 précisément. Et je m'inquiète pour mon anniversaire parce que je doit le fêter chez mon père. Ce qui m'inquiète c'est le manque de mémoire de mon père : je suis allergique au chocolat. Avec sa super mémoire, mon père va me faire un gâteau au chocolat dont une part suffirait à m'envoyer aux urgences ( c'est ce qui s'était passé aux 11 ans de ma petite sœur... ). Par exemple, à Noël, ce bon vieux papa m'avait offert des chocolats ( des bons chocolats en plus ! ). La raison de mon inquiétude doit être plus claire maintenant, non ?

Attention, le moment fatidique est arrivé... Ouf ! C'est ma charmante petite sœur qui, elle, a une très bonne mémoire qui a préparé le dessert. Une charlotte magnifique avec des fraises et des framboises trône au milieu de la table. Vraiment, qu'est-ce que je ferait sans elle dites-moi ?


28/03/2014
1 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser